Comment distinguer les piqures d’insectes et agir d’une façon adéquate

Comment distinguer les piqures d’insectes et agir d’une façon adéquate

La sensation de liberté est inévitablement liée à l’été, quand vous pouvez profiter pleinement de longues journées à l’extérieur. Cependant, certaines protections ne devraient pas être mises de côté même pendant cette belle période de l’année. Les mois les plus chauds annoncent aussi le retour de nombreuses espèces d’insectes qui, sans les précautions appropriées, peuvent vous laisser un souvenir désagréable. C’est surtout avec les enfants que vous devez faire attention et si nécessaire contacter les urgences. Mais à quel moment faut il s’inquiéter ? Pour cela, il faut d’abord se renseigner sur les différentes piqûres d’insectes : voici un petit guide pratique à garder en tête.
Pour savoir comment agir, il faut savoir faire la distinction entre les différentes piqûres

1. La piqûre de moustique. Probablement la plus commune et la plus ennuyeuse. La piqûre de moustique ressemble à une bulle sous-cutanée rouge qui provoque des démangeaisons localisées. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire d’appliquer une crème apaisante mais si vous avez de la fièvre, des douleurs articulaires, des maux de tête et des ganglions enflés vous avez besoin de consulter un médecin: l’insecte peut avoir une infection. Photo: Johan / Flickr

2. La piqûre de puce : Les symptômes peuvent apparaître quelques heures après la piqûre. Ce sont des éruptions cutanées, des démangeaisons et un gonflement de la peau. Si on appuie dessus, les éruptions cutanées deviennent blanchâtres et se dilatent. Les puces peuvent provenir d’un animal mais aussi certains endroits peuvent être infestés. Image: andrechinn / Flickr

3. La piqûre d’abeille: Généralement on se rend compte de la piqûre par la douleur particulière qu’elle provoque et parce que l’animal reste généralement à proximité de sa victime. La piqûre est présentée avec une rougeur localisée, un gonflement et un œdème. Vous ressentez une douleur aiguë immédiatement après la piqûre et elle donne des démangeaisons plus tard. La piqûre d’abeille est différente de celle de la guêpe par la présence du dard, un point noir accompagné d’une poche blanche localisée au milieu de la piqûre. Vous devez le retirer dans les 20 secondes qui suivent avec des pinces sans presser la peau. S’il n’y a pas d’autres problèmes liés à la piqûre, vous pouvez réduire les rougeurs en appliquant des crèmes stéroïdes. Si les douleurs se prolongent au-delà de 24 heures, ou augmentent d’une intensité considérable (vomissements, difficulté à respirer, une pression artérielle basse …) il est nécessaire de contacter les urgences.
4. La piqûre de tique: Contrairement aux autres insectes, la piqûre de tique ne montre aucun gêne, du moins pas immédiatement, il est donc très difficile de remarquer sa piqûre. Cependant, il est très important de la retirer dès que vous la repérer, car cet animal est porteur de nombreuses maladies. Une tique est infectée quand elle suce le sang d’un animal lui-même infecté. L’opération d’extraction de cet insecte doit se faire très lentement, pour éviter de laisser des parties du corps de l’animal dans la peau ce qui peut engendrer des infections. Vous devez ensuite vérifier vos orteils dans les 10 prochains jours: l’apparition d’anneaux rouges séparés par un anneau plus claire est un symptôme de la maladie de Lyme. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin, qui vous fournira les soins les plus appropriés.

5. La piqûre de fourmi: Certaines espèces de fourmis possèdent une venin qui peut causer de la douleur. La piqûre provoque habituellement une éruption blanchâtre, douloureuse pendant quelques instants. Si la douleur persiste longtemps, la piqûre peut être traitée avec une crème à la cortisone.
6. La piqûre de punaise de lit: La piqûre de cet insecte est souvent confondue avec celle d’autres animaux. La piqûre de punaine de lit n’entraîne pas de transmission de maladie et provoque généralement de légères démangeaisons. Cependant, les réactions allergiques peuvent être plus prononcées et en cas de démangeaisons ou si la zone touchée s’est étendue, vous devez contacter un médecin. Ces piqûres sont facilement reconnaissables parce que l’inconfort apparaît habituellement quand vous vous réveillez: en effet, ces insectes sont actifs surtout la nuit.

Pour éviter les piqûres désagréables il est bon de se préparer: il faut toujours vérifier les endroits où vous décidez de vous asseoir en évitant ceux peuplés par les insectes. Ayez toujours avec vous des solutions appropriées, des lotions et des crèmes, des répulsifs, des robes longues pour couvrir les membres et un stick à appliquer en cas de piqûre.

Source : curioctopus.fr

loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *