La science confirme que le deuxième enfant est plus indiscipliné que le premier

Si vous avez déjà remarqué que le deuxième enfant d’une famille est généralement plus espiègle et rebelle que le premier-né, c’est parce qu’il l’est.

Des études récentes ont confirmé le mythe selon lequel le deuxième enfant a tendance à être plus difficile à gérer, en particulier s’il s’agit d’un garçon, et que l’ordre de naissance d’une personne influe sur sa personnalité et sa vie.

En 2005, un groupe de chercheurs de l’Université de Californie à Los Angeles, dirigé par le Dr E. Black, a publié une étude dont les résultats étaient inattendus : les deuxièmes enfants ont souvent moins de succès à l’école et au travail que leurs frères et sœurs plus âgés.

Cette découverte était plutôt surprenante, car les enfants analysés provenaient de familles où les parents offraient des chances égales à leurs enfants et leur éducation. Mais tout est devenu clair grâce à l’étude d’économistes du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Le Dr Doyle et son équipe ont découvert que les deuxièmes enfants étaient 40 % plus susceptibles d’avoir des problèmes avec la loi que leurs frères et soeurs plus âgés, confirmant les conclusions de leurs collègues concernant les inconvénients de la seconde naissance. Cependant, la raison n’avait rien à voir avec des problèmes de santé ou avec un niveau d’éducation moins élevé. Tout concernait les parents et le grand frère.

Une fois que le deuxième enfant arrive dans la famille, les parents ont déjà acquis plus d’expérience avec le premier et baissent ainsi un peu la garde. « Les premiers-nés ont des modèles qui sont des adultes. Et les deuxièmes enfants, nés plus tard, ont des modèles qui sont des enfants de 2 ans légèrement irrationnels, vous savez, leurs frères et soeurs aînés », a expliqué le Dr Doyle dans une interview.

Pensez-vous que l’ordre de naissance affecte la personnalité ? Vos plus jeunes enfants ont-ils plus de problèmes que vos aînés ? Dites-nous ce que vous pensez de ces résultats dans les commentaires.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *