Il y aurait un lien entre le désordre dans une maison et la dépression - C'est fait maison !

Il y aurait un lien entre le désordre dans une maison et la dépression

Des chercheurs semblent avoir trouvé un lien entre les maisons encombrées et le stress, la dépression et même la dissolution des traditions familiales.

Une étude s’est penchée sur les effets du désordre sur les familles

Lors une étude de quatre ans sur 32 familles de Los Angeles à revenu moyen et à double revenu, les chercheurs de l’UCLA ont découvert des liens importants entre les stress et les dégâts. Ils ont publié leurs conclusions dans un livre intitulé «La vie à la maison au XXIe siècle: 32 familles ouvrent leurs portes» ( Life at Home in the Twenty-First Century: 32 Families Open Their Doors).

Les familles impliquées dans l’étude n’étaient pas cas critiques, mais des ménages moyens qui accumulaient des choses, des meubles et des téléviseurs aux objets d’art et aux trophées, et même des produits alimentaires et de nettoyage achetés en gros.

Ces possessions prennent beaucoup d’espace et, semble-t-il, beaucoup d’énergie positive. En fait, les garages des trois quarts des participants à l’étude étaient trop remplis d’effets personnels pour permettre d’y garer leur voiture.

Fotolia

De tous les participants étudiés, les femmes semblent être les plus durement touchées par le fouillis qui les entoure. Les mères du groupe avaient des niveaux élevés d’hormones de stress, ce qui était corrélé avec le volume de possessions qu’elles devaient gérer.

Les enfants sont également affectés par le fouillis. Même si Los Angeles bénéficie d’un beau temps toute l’année, les enfants de l’étude jouaient rarement dehors.

Bien que les familles aient reconnu ces problèmes constants et difficiles, peu ont agi pour changer les choses…

Un sondage de l’Association nationale des organisateurs professionnels a révélé que 54% des Américains sont submergés par leur désordre. Parmi ceux-ci, 78% ont laissé les choses empirer parce qu’ils ne savaient pas quoi faire.

Si l’accumulation de vos possessions matérielles vous fait vous sentir déprimé, commencez petit à petit.

L’organisateur professionnel et auteur, Cas Aarssen suggère de commencer avec un ‘triage de 21 articles ». Chaque jour pendant une semaine, trouvez 21 choses dans votre maison que vous pouvez donner ou jeter. À la fin de la semaine, vous aurez réduit l’encombrement et vous serez probablement motivé pour continuer.

Une fois que vous avez commencé à trier ce fouillis, voici un conseil pour vous aider:

Procurez-vous quatre boîtes (ou des sacs ou des paniers, cela n’a pas d’importance). Ensuite, étiquetez-les simplement avec l’un de ces mots:

Garder: Ce sont les éléments absolument à conserver. Ils devraient être importants (et pas seulement sentimentaux).

Vendre/Donner: Certaines choses dont vous devez vous débarrasser peuvent être vendues, via une vente-débarras ou en ligne. Si vous ne pouvez pas les vendre, donnez-les à un organisme. Quelqu’un fera bon usage de vos trucs indésirables.

Jeter: Soyez impitoyable avec votre camelote. Vieux magazines, papiers, objets cassés, etc. qui ne seraient utiles à personne.

Entreposer: Parfois, il y a quelques articles que vous aimez, mais n’utilisez pas tout le temps. Ils ont besoin de trouver une place, mais pas dans votre maison sur une base régulière. Pensez à stocker ces éléments ailleurs. Si vous ne trouvez pas de lieu de rangement dans votre maison et que vous ne voulez pas payer pour le stockage, placez-le dans le bac Vendre /Donner ou Jeter.

En matière d’ordre, les petits gestes vous mèneront loin. Vous n’en reviendrez pas du progrès ni de combien vous vous sentirez mieux!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *