Un outil génial pour canaliser les cris de colère d’un enfant

Qu’y a-t-il de plus exaspérant pour un parent qu’un enfant qui cri souvent? En plus d’être épuisant physiquement, nous finissons par être vidés moralement et émotionnellement au point où nous aurions envie de crier plus fort à notre tour. Si seulement ça fonctionnait à long terme, ça serait super! Bien que crier à notre tour peut être soulageant, il ne faut pas être calé en psychologie pour réaliser que cette réaction entraîne davantage de conséquences négatives que de positives.

En criant soi-même :

nous donnons, implicitement, l’autorisation à notre enfant de faire de même;
nous démontrons une façon inadéquate de régler les problèmes et de se faire entendre;
nous affectons la relation parent-enfant de façon négative.

Que devons-nous faire alors?
L’enfermer?
Lui scotcher la bouche?
Le punir?

Ce sont effectivement des options, mais pas nécessairement les plus efficaces et les plus adéquates. Lorsqu’on tente de contrôler un comportement en agissant directement sur celui-ci, on ne peut plus parler d’enseignement ou d’éducation, mais plutôt de dressage.

Un bon moyen pour aider un enfant à gérer sa colère c’est d’abord et avant tout lui permettre de l’exprimer

Avant d’avoir développé l’habileté à exprimer calmement son désaccord, avant même de comprendre ce qui se passe dans sa tête et avant même d’espérer qu’un enfant s’emporte moins souvent et moins intensément, nous nous devons de l’aider à l’exprimer, à sa façon, mais de manière encadrée.

Évidemment, nous ne le laisserons pas frapper les gens, casser des portes ou lancer des objets, mais il importe que la rage qui l’habite trouve une voie de sortie. Pour ce faire, vous pouvez l’inviter à se défouler dans un oreiller, gribouiller sa rage ou encore, crier dans sa boîte à cris!


Une maman-jardinière me racontait qu’elle avait confectionné une boîte à cris. Celle-ci s’était avérée fort utile pour toute la famille! Lorsque les enfants devenaient plus énervés, elle sortait la boîte à cris et leur permettait de crier dedans en s’assurant de refermer rapidement le couvercle pour éviter que ces cris n’envahissent toute la maison.

Aussi, elle s’en servait pour elle-même lorsque, par exemple, elle sentait que la colère ou l’irritation la gagnait, au lieu de crier sur les enfants, elle sortait la boîte à cris et l’utilisait à pleins poumons. Au début, ses enfants étaient surpris, mais elle le fut plus qu’eux lorsque, quelques jours plus tard, l’un d’eux vint à elle pour lui demander la boîte à cris afin qu’il puisse soulager sa colère!

À l’occasion, lorsque la boîte est « pleine », la famille s’empresse d’ouvrir la porte, soulever le couvercle et libère les cris à l’extérieur afin qu’ils ne reviennent plus dans leur maison.

Ce petit outil accompagné du rituel de libération des cris a été très bénéfique pour eux. Il y a plus de calme dans la maison et les enfants sont dorénavant plus habiles à reconnaître la colère monter en eux et à l’exprimer avant d’exploser en cris.

Comme vous pouvez le constater, cet outil est tout simple, mais très efficace! Pour faire la vôtre, il suffit de prendre n’importe quel contenant et l’identifier comme tel.

Source : http://www.savezvousplanterdeschoux.com/boite-cris/

loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *