Passez au Hiving !

Vous avez certainement pu lire dans les pages des magazines que la tendance est au « hiving ». Derrière cet anglicisme un peu branché se cache un véritable phénomène de société. Décryptage.
Le hiving, mais qu’est-ce que c’est ?
AMPM
Derrière cet anglicisme un peu branché se cache en fait un phénomène de société. En clair, en français, le « hiving », c’est  la ruche, c’est la maison-cocon version contemporaine.

Dans les années 80, la maison était un lieu confortable et protecteur, synonyme de repli sur soi : c’était l’ère du « cocooning ».

En 2007 le cocon devient ruche. La maison bourdonne d’activité et s’ouvre aux autres. Famille, amis, voisins trouvent leur place dans cet intérieur et le font vivre.

En fait, vous connaissez déjà certainement le « hiving « sans le savoir : c’est tout simplement la tendance  « loft » ! La maison ouverte par excellence, le lieu où chacun mène ses activités tout en gardant un lien avec les autres, c’est la définition même du loft. Et « le hiving » incarne ce rêve de vivre dans un grand espace où chacun a son univers. Ce qui était à l’origine un phénomène de mode est à présent un phénomène de fond.


La cuisine, lieu de « hiving » par excellence

Poggenpohl
La cuisine, telle qu’elle est conçu aujourd’hui  est tout à fait représentative de cet esprit de « ruche ».

Finie l’époque où cette pièce fermée était reléguée dans un coin ! Aujourd’hui la cuisine est ouverte sur le salon pour favoriser la communication entre ses habitants. Elle devient le cœur de la vie sociale et familiale.  La mode de l’îlot central illustre très bien cette tendance. On s’y retrouve aussi bien pour parler, pour boire un verre que pour cuisiner. Véritable point de ralliement, l’îlot central est au cœur des événements du quotidien comme des moments privilégiés.

Mon conseil

Le « hiving » c’est aussi ,par exemple, aménager sa cour. Avec une table et quelques chaises, éventuellement une petite console, on peut recréer un coin convivial, un lieu de rencontre où s’attarder pour discuter avec ses voisins. Une sorte de salon collectif où les habitants d’un immeuble, d’une résidence, se retrouvent pour échanger. Plus que de créer du lien entre les habitants, cela peut aider à désamorcer des crises, bref contribuer au « mieux vivre ensemble ».

Mon coup de cœur

Dans un grand espace, on a parfois besoin de s’isoler. L’idéal pour jouer avec  les volumes, ce sont les cloisons mobiles : Panneaux de bois et papier pour un effet japonisant, rideaux de fils pour un effet plus glamour ou encore panneaux de tissus, on peut même penser aux parois de verre pour cloisonner et décloisonner au gré de nos envies.

Ces panneaux sont non seulement esthétiques, mais la nouveauté c’est qu’ils sont faciles à installer. Plus besoin de rails au sol, ils sont simplement suspendus par le plafond. Dans certains cas, vous pouvez même les faire disparaître en les faisant coulisser dans un mur. Vous pouvez en trouver dans les grandes enseignes comme Leroy-Merlin et Castorama, ou chez un spécialiste comme Kazed.

Grâce à ce type de solution, votre intérieur devient un lieu où chacun peut créer son espace, sans rompre l’harmonie de  la ruche.

loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *