Noël à la mode Fooding

« Fooding » : gourmets et gourmands n’ont aujourd’hui plus que ce mot en bouche ! Cette nouvelle tendance – dont le terme vient des mots anglais food (nourriture) et feeling (ressenti) – prône une cuisine libre, créative et moderne… même pour le repas de Noël ! Alors, préparez-vous à mélanger les saveurs, sublimer les classiques… bref, tenter toutes les audaces culinaires ! Avant de vous mettre aux fourneaux, n’oubliez pas de prévenir la dinde et ses éternels marrons que, cette année, ils ne seront pas invités.

Mille et une (petites) saveurs
 
Imaginez : une explosion de goûts, de textures et de couleurs… en toute petite quantité. Grâce aux cuillères apéritives, proposez à vos invités de tester une kyrielle de saveurs, tout en douceur : Velouté de champignons , velouté d’asperges aux œufs de caille, douceur d’épinards aux dés de Boursin ou velouté d’oseille au tartare d’écrevisses, il y en aura pour tous les goûts !
Pour un apéritif gourmand et diététique, place aux minis : tomates et courgettes garnies d’oeufs pochés ou baby potatoes.
Noël ne serait pas vraiment Noël sans saumon ni fruits de mer… Etonnez vos convives en leur proposant des bouchées de saumon fumé à la japonaise, et, pour encore plus de surprise : plongez le sempiternel crabe du Réveillon dans une soupe glacée au concombre, à présenter dans des verrines.
Et pour un apéritif pétillant à souhait, servez le champagne en cocktail fruité. En servant votre boisson à bulles dans des tubes à essais, vous ferez sensation tout en incitant vos convives de boire avec modération.

Méli mélo de goûts
 
Pour le plat, continuez de revisiter les classiques du repas de Noël, mais de façon légère, aérienne et en mélangeant les goûts et les saveurs. Le foie gras et les truffes seront servis en sauce sur une tranche de boeuf, comme l’avait imaginé le célèbre compositeur Gioacchino Rossini, qui en plus du Barbier de Séville a mis au point la recette du tournedos Rossini.
Les marrons, quant à eux, ont raisonnablement laissé leur place aux courgettes, beaucoup plus digestes. Pour souffler vos invités avec un accompagnement gourmet et aérien, improvisez un soufflé aux courgettes
 
Le remake des classiques
 
La star incontestable du repas de Noël reste à jamais le chocolat. Mais, votre estomac a été formel : cette année, il refuse l’indigestion ! Pour contenter vos invités et vos papilles, préparez-leur une bûche glacée individuelle avec ces Magnum Mini Fraise flambé façon Omelette Norvégienne.
Et pour un dessert aérien, tentez notre recette de panna cotta

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.